• La PACES

    La PACES, c'est quoi ? 

     

    Selon Wikipédia : "En France, la première année commune aux études de santé (PACES) se déroule à l’université et s’achève par un concours sélectif. Elle permet notamment d’accéder aux diplômes de docteurs d’État en médecine, pharmacie, odontologie."  

    Wikipédia, pour une fois, je ne te tire pas mon chapeau. 

    Eh oui, car en théorie, tout cela est juste, mais en vérité... Ce lieu de torture, premièrement, n'est PAS une université. Ce n'est tout simplement pas possible. Ce lieu où va se dérouler, un ou deux, voire trois années de votre vie, c'est une immeeeeense machine à laver où on va lessiver votre cerveau jusqu'à ce qu'il ne pense plus qu'à une chose : travailler. 

    Deuxièmement, le concours n'est pas sélectif. Non, ce n'est pas un simple attribut de ce concours. C'est son essence même... Ainsi il aurait fallu dire "Le concours EST une sélection !"

    SSsssssssélection !

    ... Vous répondront les doublants présents dans l'amphithéâtre...

     Et puis dernièrement, merci Wikipédia, merci d'oublier la filière maïeutique. Merci d'oublier tous ceux qui veulent devenir sage-femme !! 

    Bref... Une définition tellement incomplète. 

     

    Moi qui ait vécu cette année de PACES durant une année entière, je vais vous dire ce que c'est. 

              C'est remplir 16 classeurs de 7 cm de dos avec vos polycopiés pour seulement 12 matières dans l'année. 

              C'est se lever le matin sans vraiment savoir si on est dimanche ou jeudi tellement chaque journée se                                        ressemble.

              C'est oublier la signification d'un jour férié.

              C'est oublier les cuites du samedi soir.

              C'est oublier l'alcool tout court. Et les soirées. Et les sorties en général. Et la famille. Et les         anniversaires. Et TON anniversaire. Et les amis autre que ceux qui sont en PACES... 

              C'est prendre 10kg en l'espace de 9 mois. 

              C'est devenir moche et s'en foutre totalement.

              C'est culpabiliser quand tu arrêtes de travailler plus d'une heure. 

              C'est se coiffer/maquiller dans le tramway pour gagner du temps. 

              C'est arrêter de se coiffer/maquiller pour pouvoir bosser dans le tramway. 

              ♫ C'est oublier les grasse matinées. 

              C'est oublier le sport du mercredi aprem et le théâtre du vendredi soir.

              C'est ne pas arrêter d'expliquer à tes potes du lycée que non tu ne peux pas sortir vendredi, même si il n'y a pas cours le lendemain. 

              C'est désapprendre à parler français à force de ne faire que des QCMs. 

              C'est se lever en pleine nuit car tu ne te souviens plus pourquoi tu as fait faux à ce putain de QCM. 

            C'est se faire insulter par les doublants toute la journée (gentiment hein... Ouais, gentiment !)

              C'est développer des furoncles sur les fesses à force de rester assis 16h/jour. 

              C'est se rendre compte que chaque détail de ton quotidien va te faire penser à tes cours. 

              C'est savoir que malgré tous les efforts que tu fais, y'a 90% de chances que tu sois recalé à la fin. 

              C'est savoir sans trop vouloir y penser que tu vas sûrement faire une deuxième année comme ça. 

              C'est enrager quand les autres étudiants te disent "Baaah j'ai un peu foiré cette matière, mais c'est pas grave, j'ai les rattrapages à la fin de l'année !" Car toi, tu n'as pas de rattrapages. 

              C'est cesser de t'informer de ce qu'il se passe dans le monde. 

              C'est voir le retard s'accumuler sans pouvoir y faire quelque chose.

               C'est savoir que certains vieux profs aigris te racontent de la merde, mais que cette merde il va falloir l'apprendre car c'est ces profs qui vont faire le sujet du concours. 

              C'est s'arracher les cheveux quand deux profs se contredisent. 

              ♫ C'est se retrouver comme un autiste dans sa chambre à se balancer d'avant en arrière en s'auto-persuadant qu'on a encore une chance de terminer le programme avant le concours. 

     

    Mais la PACES c'est aussi... 

     

                   C'est une bonne excuse pour ne plus faire le ménage dans la maison. (si tu habites encore chez tes parents)

              C'est une solidarité extrêmement solide qui se tisse avec tes potes PACES dans la même galère que toi. 

              C'est des pauses entre les heures de travail qui ont l'air encore plus délicieuses que si tu n'avais pas bossé. 

              C'est une excuse en béton pour manger kébab à chaque midi (bah ouais, pas le temps de préparer à bouffer)

              C'est un moyen de se la péter quand quelqu'un à un bobo (bah ouais, moi je suis étudiante en médecine, hein !)

              C'est une formidable excuse pour zapper les repas de famille qui durent une plombent et où tu manges de la cervelle de moutons !

              C'est un bon moyen pour faire des économies (bah ouais, l'alcool, les boîtes de nuit et les fringues qui vont avec ça coûte cher !)

              C'est pouvoir prédire le diagnostic de Dr House !

              C'est une raison légitime pour te plaindre et te faire plaindre (Y'a trop de boulot, c'est trop dur, les doublants sont méchants avec moi...)

              C'est un moyen certain et efficace pour apprendre à bosser correctement. 

              C'est quand même des cours qui sont pour la plupart très intéressants.

              C'est une cure de désintox gratuite pour les émissions de Télé Réalité ou pour facebook..

                   C'est réellement apprécier de te coucher dans ton lit le soir. (ou très tôt le matin)

              C'est se taper des bonnes barres en amphi quand les doublants commencent à faire leurs show. 

              C'est connaître la technique ultime pour faire des avions en papier qui vont jusqu'à l'estrade. 

              C'est apprendre moult et moult jurons et chansons paillardes.

              C'est se dire qu'une fois cette étape franchie, le meilleur reste à venir. 

              Mais la PACES, c'est surtout et avant tout... 

    ... Le moyen de faire un métier fabuleux. 

    Alors, surtout, n'hésitez pas. 

     

     

    « Être Sage-FemmeLes Cours en PACES »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :