• Bon ben... Je redouble hein !

    Bien le bonsoir, ou le bon matin au choix, mes chers lecteurs.

    Bon ben... Je redouble hein !

    Oui je sais, j'ai bien trainé pour écrire cet article étant donné que la rentrée est dans une vingtaine de jours, mais que voulez vous ! Les vacances, c'est sacré, il faut savoir en profiter. 
    Et ce déménagement au milieu n'a pas arrangé les choses ! 

    Alors voilà. Au début de cette PACES, nous étions 2360 étudiants à se disputer le numérus clausus comme si nous étions une bande de chiens errants et que l'ultime classement représentait à nos yeux le dernier os de la planète... -Bon sang mais où je vais chercher tout ça moi- Et figurez vous que j'ai lamentablement échoué à la première manche !

    Le premier semestre :
    Le verdict tombe aussi brutalement que le coin de la commode sur mon petit orteil : 1060/2360. OULAH, 4 chiffres !
    Mais quelle atrocité, quelle déception, quelle humiliation ! 4 chiffres ! L'insulte suprême que tu peux adresser à un PACES. Voui, j'étais déshonorée. 

    Bon ben... Je redouble hein !


    J'ai alors réfléchi à ma méthodologie, à ma quantité de travail, à mon rythme de vie, et à cette sortie en boîte impromptue 4 jours avant le concours. (Oui je sais, je suis la plus débile des bizuths)

    J'ai fait un peu d'ordre dans tout ça, j'ai créé un planning à suivre, j'ai pris des bonnes résolutions, je me suis bien dépensée au nouvel an pour rester sage au deuxième semestre...
    Certes je n'avais plus aucun espoir quant à ma réussite cette année, et je voyais clairement poindre à l'horizon les voiles du redoublement. Mais chaque heure de travail suplémentaire serait des efforts à fournir en moins pour l'année qui allait suivre. 
    C'est alors que j'ai commencé à bosser. Au bout de 5 mois, il était temps, oui je sais ça également. 

     

    Bon ben... Je redouble hein !

     

    Le deuxième semestre :
    Ayant radicalement changé ma méthode de travail, j'ai progressivement senti une réelle différence dans le cheminement de mes études. Ca fait du bien !

    Ayant décidé de ne tenter que le concours Maïeutique, cela réduisait la liste de mes concurrents à 813. Mais bon, pour 66 places, y'avait encore du boulot. 
    Je me suis finalement hissée à la 301° place du classement. Avouez que cela valait de coup de se battre ! 

    J'ai donc, malgré la déception de ne pouvoir vivre mon rêve encore cette année, été plutôt satisfaite de mon deuxième classement. 
    Et ça me donne envie de sortir un vieux proverbe poussiéreux et moisi : 

    Quand on veut on peut ! 

    Voilà qui est fait. 

     

     

    ...

     

     

    Alors voilà, je redouble. Est-ce un drame ? Non. C'est juste dommage. Mais voyons le bon côté des choses, en effectuant une deuxième PACES, j'aurais encore plus d'expérience dans la chose pour pouvoir vous pondre des articles de qualité ! N'est ce pas merveilleux ? 

     

    Allez. Séchez donc vos larmes, on s'en remet tous un jour ou l'autre. Et à l'aube de cette nouvelle année scolaire, un seul cri vaillant et detérminé sortira de ma bouche : 

     

    SUS A LA PACES !! 

     

    Ceci est un message d'une ex-bizuth désormais passée carrée. 

     

    « Les Sciences Humaines et SocialesAnatomie du Petit Bassin Féminin »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Edokami
    Dimanche 11 Août 2013 à 06:19

    Eh bien, en voilà de l'esprit combattif, qui ne recule pas devant l'échec, qui rassemble ses erreurs pour en faire une force, qui garde de l'espoir trahi par une bonne humeur, qui...okay j'arrête là. 

    Fooooonce et montre nous le chemin ! :P

    2
    LilyGrey Profil de LilyGrey
    Dimanche 11 Août 2013 à 15:46

    Haha ouais je vois que tu as cerné ma volonté à toute épreuve, mon endurance surnaturelle, mon ambition qui ne fléchit pas, ma... 

     

    Joke inside naturellement ! 

     

    J'ai envie de te répondre par une jolie citation, je ne sais pas d'où elle vient mais je l'aime bien : 

    " Une période d'échec est un moment rêvé pour semer les graines du succès. Il n'y a pas d'avenir à vivre dans le passé. "

    3
    Edokami
    Dimanche 11 Août 2013 à 16:08

    Oh une citation à la hauteur de ta détermination, joli !

    Tu endosses, là, un rôle pas mal gourmand en matière de volonté et d'ambition. Tu asvachement intérêt à cartonner et à nous montrer les fruits de tous ces efforts. Autrement...je le ferais à ta place ! :D

    4
    LilyGrey Profil de LilyGrey
    Dimanche 11 Août 2013 à 16:48

    Haha voilà, on va dire ça comme ça, je te passe le flambeau si je réussis pas ;) et les mots de passe de mon blog aussi ! 

    5
    Edokami
    Dimanche 11 Août 2013 à 17:09

    LES mots de passe ? Plusieurs ? Je dis pas non, si je peux seulement être ton vassal :P

    On va dire, plutôt, que tu vas me passer le flambeau de ta réussite ! Et ainsi la tradition va perdurer ^^

    6
    LilyGrey Profil de LilyGrey
    Lundi 12 Août 2013 à 13:52

    Alors je serais ta suzeraine !!! 

    Bah t'as besoin du code du blog, du code de ma messagerie et du code de mon ordinateur en fait :P 

    Et si j'échoue, je vois pas comment je pourrais te passer le fambeau de ma réussite, mais soit ! J'entends donc ce que tu dis. 

    7
    Sminou
    Vendredi 16 Août 2013 à 14:35

    ALors quelle a été cette méthode miracle qui ta permise de gravir les échelons à cette vitesse ?

    8
    LilyGrey Profil de LilyGrey
    Vendredi 16 Août 2013 à 14:57

    Bah c'est simple, j'ai commencé à bosser x) 

    Au premier semestre, certes je bossais 10 fois  plus qu'en Terminale, mais si en Terminale je bossais 2h par semaine, le calcul est vite fait. 

    Alors voilà, je me suis bougé les fesses . J'étais à la fac tous les jours à 7h et j'en repartais à 20h30. Dodo 22h, lever 5h30. Ca tous les jours en semaine. Le vendredi soir, pause avec mon chéri, je reprenais le samedi à 14h, dodo 22-23h, lever le dimanche à 7h-8h, et après c'était reparti. 
    Quand je tombais malade, je dormais minimum 9h par jour afin de ne pas tomber de dodo quand même ^^ 

    Bref. =) 

    Y'a pas de secret, y'a pas de méthode miracle. Quand tu bosses ça paye. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :